Informations

À quoi ressemblait Cyrus le grand ?


Certaines personnes pensent que les anciens Iraniens (contrairement aux Iraniens d'aujourd'hui) étaient blancs et avaient les yeux verts/bleus et les cheveux blonds.

Je suis moi-même iranien et je n'ai pas l'air blanc ; Je n'ai pas les yeux bleus/verts et je n'ai pas les cheveux blonds.

Je me demandais s'il y avait des preuves à quoi ressemblait Cyrus le grand et s'il voyait les Iraniens d'aujourd'hui, serait-il surpris que la majorité des Iraniens ne partagent pas la couleur de ses yeux/cheveux/peau ?


Pour Cyrus en particulier, le plus proche d'une image contemporaine que j'ai pu trouver est ce bas-relief trouvé à Pasargades. Je pense que le mieux que l'on puisse en tirer, c'est qu'il avait très probablement une barbe. Il n'y a pas vraiment d'autres caractéristiques d'identification raciale, et sa monochromie, vous ne pouvez donc pas vraiment deviner la couleur des cheveux ou de la peau qui est représentée.

Quant aux anciens Iraniens, notre premier enregistrement d'eux se déplaçant dans leur patrie ancestrale remonte à environ 800 avant JC. À ce moment-là, ils ressemblaient probablement physiquement aux autres premiers Indo-européens. La question est de savoir ce que c'était.

Il est étonnamment difficile de trouver des références à des études sur l'apparence physique en dehors de sites fragmentaires poussant des agendas raciaux. Ce que j'ai découvert tend à convenir que la couleur de la peau et des cheveux semble avoir subi une pression de sélection surprenante, ce qui signifie qu'elles seraient parmi les premières caractéristiques absolues à évoluer pour correspondre à ce qui fonctionne le mieux à la latitude où vivent les gens. Donc, la couleur de la peau est en fait à propos de la pire chose à regarder pour s'assurer des relations entre les peuples.

Le mieux que j'ai pu trouver, c'est cette histoire de Science. Je pourrais mal interpréter, mais cela semble dire que les personnes de la TARTE qui se sont installées en Europe portaient de multiples traits de peau claire, dont l'un a presque disparu en Europe centrale, mais est revenu plus tard en importance parmi ceux qui se sont rendus en Europe du Nord. Les gens de la TARTE semblaient également avoir tendance à être un peu plus grands.

Je ne sais pas exactement à quelle vitesse ce processus évolue. Cependant, Cyrus n'était qu'à environ 2 siècles de la descente iranienne dans leur patrie, donc je pense qu'il est assez probable qu'il était un peu plus juste que votre être humain typique vivant dans les régions subtropicales. Mais nous ne savons vraiment pas.


Père d'un empire : comment Cyrus le Grand a fondé l'empire achéménide et a changé l'histoire

Cyrus le Grand (ou Cyrus II) a fondé l'empire achéménide, et pendant son règne, la Perse a conquis une grande partie de l'Asie du Sud-Ouest et centrale et du Caucase. Au moment de sa mort à la fin de 530 avant JC ou au début de 529 avant JC, Cyrus avait créé le plus grand empire que le monde ait jamais vu à ce moment-là de l'histoire. Ses successeurs conquirent des territoires jusqu'aux Balkans à l'ouest et à la vallée de l'Indus à l'est.


Deux réalisations majeures de Cyrus le Grand

La réputation de Cyrus le Grand est due à deux grandes tâches accomplies qu'il avait réalisées :

  1. Il a changé le petit pays de Perse en un puissant empire sur un vaste territoire. Aucun autre gouvernement n'avait atteint ce niveau d'autorité dans le monde jusque-là.
  2. Ses valeurs éthiques avaient fait de lui un empereur bien élevé avec des politiques humbles et une méthode favorable par laquelle il traitait les nations conquises.

Le monde était dominé par des dirigeants arrogants et brutaux qui ne se souciaient pas des droits de leurs nations. En fait, ils ont opprimé tout le monde avec une rigidité absolue pour mettre la crainte dans leurs cœurs. Cyrus a changé tout ce maniérisme.

Lorsque les dernières années de la domination des Mèdes se sont accompagnées d'oppression et de traitement injustes des peuples, le niveau d'injustice était si élevé et la répression si sévère que le peuple médian n'avait d'autre choix que d'attendre que quelqu'un les sauve de leur dirigeant brutal. Cyrus est devenu ce personnage sauveur. Quand il est arrivé au pouvoir, la nouvelle situation ne pouvait pas le corrompre et faire de lui un autre monstre. Au lieu de cela, il a gagné beaucoup de cœurs et a gagné le respect de nombreuses nations pour son maniérisme. Cyrus unit les Mèdes aux Perses.


Visions de rêve et chroniques conflictuelles

Le roi néo-babylonien Nabonide, dans sa première année en tant que souverain (vers 556 ou 555 avant notre ère), déclare dans sa chronique qu'il a eu un rêve qui lui a été donné par le dieu Marduk :

Au début de ma royauté durable, ils (les grands dieux) m'ont montré une vision dans un rêve…. Marduk me dit : « L'Umman-manda dont tu parles, lui, son pays et les rois qui vont à ses côtés, n'existeront plus longtemps. Au début de la troisième année, Cyrus, roi d'Anshan, son jeune serviteur, sortira. Avec ses quelques forces, il mettra en déroute les nombreuses forces de l'Umman-manda. Il capturera Astyages, le roi de l'Oumman-manda, et le fera prisonnier dans son pays.

Nabonide avait manifestement reçu des informations selon lesquelles Cyrus avait l'intention de se rebeller et de déclarer son indépendance vis-à-vis d'Astyage. Notez que dans l'inscription Nabonide parle de l'Umman-manda comme d'un fardeau pour son propre royaume. Cependant, d'un autre côté, ses rêves étaient l'espoir et la peur de l'inconnu. Nabonide connaissait Astyage mais Cyrus restait un mystère.

En Nabonide de septième année, il avait ceci à dire au sujet du conflit entre Cyrus et Astyage :

[Astyages] mobilisa [son armée] et il marcha contre Cyrus, roi d'Anshan, pour conquérir…. l'armée se révolta contre Astyages et il fut fait prisonnier. Ils l'ont remis à Cyrus […]. Cyrus marcha vers Ecbatane, la ville royale. L'argent, l'or, les marchandises, les biens, […] qu'il a saisis comme butin [d'] Ecbatane, il a transmis à Ansan. Les biens [et] propriétés de l'armée de […].

Cette inscription dépeint une histoire très différente de celle d'Hérodote. La différence est qu'Astyages était celui qui a envahi Anshan pour réprimer la rébellion, mais à son tour, son armée s'est rebellée et l'a remis à Cyrus. Cependant, cela ne veut pas dire qu'Hérodote a tort. C'est tout le contraire de ce qui s'est passé, puisque Hérodote dit que Cyrus a envahi les médias, ce qui a en partie raison, mais seulement après la bataille et l'emprisonnement d'Astyages firent que Cyrus marcha sur Media pour prendre Ecbatane, la capitale d'Umman-manda.

Marduk et le dragon Marduk, dieu principal de Babylone, avec ses foudres détruit Tiamat le dragon du chaos primitif. Dessin en relief ( Domaine public )

Il ne faut pas oublier que ce n'était pas la fin de la guerre. Même si Astyages était maintenant prisonnier, il restait encore trois années d'effusion de sang qui ne se termineraient pas avant 550 avant notre ère.

Ceci est un aperçu gratuit d'un article exclusif d'Ancient Origins PREMIUM.

Pour profiter du reste de cet article s'il vous plaît rejoignez-nous là-bas . Lorsque vous vous abonnez, vous obtenez un accès immédiat et complet à tous les articles Premium , des livres électroniques gratuits, des webinaires animés par des invités experts, des remises pour les boutiques en ligne et bien plus encore !


Légende de l'enfance de Cyrus le Grand de la Perse : histoire du fondateur de l'empire perse

Cyrus le Grand était le fondateur de l'empire perse le plus prospère. La légende de sa naissance, cependant, est fascinante et prépare le terrain pour son succès au pouvoir.

Cyrus le Grand de Perse est devenu le premier souverain de l'empire perse, qu'il a créé en détruisant l'empire médian, l'empire lydien et l'empire babylonien. Voici un résumé de l'enfance de Cyrus et de son ascension au commandement de l'empire le plus puissant du monde à l'époque, selon les histoires d'Hérodote.

Histoire de la naissance de Cyrus selon Hérodote

Cyrus le Grand de Perse est né comme le petit-fils d'un roi médian, nommé Astyages, probablement vers 600 avant notre ère. À sa naissance, le roi fit un rêve qui lui fut interprété comme signifiant que son petit-fils le renverserait, alors il ordonna à un subordonné, Harpagus, de tuer l'enfant. Harpagus n'a pas pu s'acquitter de cette responsabilité, alors il a engagé un autre, Mitradate, un berger pour exécuter la demande du roi, lui disant de laisser l'enfant mourir sur une colline.

L'enfance de Cyrus le Grand

Mitradate n'a pas pu tuer l'enfant non plus, et lorsque sa femme a donné naissance à un enfant mort-né en même temps, le berger a amené le jeune Cyrus dans leur maison et a placé leur fils mort-né sur la montagne, où le jeune Cyrus devait être placé. et laissé mourir. Le roi Astyages était convaincu que c'était Cyrus qui avait été laissé mourir sur le flanc de la colline. Cependant, le véritable petit-fils d'Astyage était bien vivant, selon Hérodote, et il a été élevé par le berger et sa femme.

Cyrus le Grand et le roi Astyages

Cyrus a montré un comportement noble même à un très jeune âge, et les gens n'ont pas apprécié le jeune homme, considéré comme le fils d'un berger, qui s'est comporté comme un roi. Astyages a remarqué que lui et le garçon semblaient très similaires et a interrogé Harpagus, à qui le roi avait d'abord ordonné de tuer le garçon, lui demandant d'expliquer ce qu'il avait fait avec le bébé Cyrus, et Harpagus a avoué qu'il ne l'avait pas tué, mais le donna au berger Mitradate, en disant au berger de laisser le bébé mourir sur le flanc de la montagne.

Furieux qu'Harpagus lui ait désobéi, le roi médian Astyages invita Harpagus à un dîner amical, puis révéla à Harpagus que ce qu'il avait mangé était son propre fils à la fin du repas. Le roi avait fait cela pour illustrer les conséquences de le défier. Cyrus, cependant, a été autorisé à vivre.

Bien qu'il y ait beaucoup de spéculations selon lesquelles le récit d'Hérodote est exagéré ou seulement légendaire, le roi médian Astyage a en effet été renversé par Cyrus le Grand de Perse, qui en a conquis beaucoup d'autres et a fondé le puissant empire perse. Son gendre Darius le Grand dirigea l'empire des années plus tard, et le fils de Darius, Xerxès Ier, engagea les Grecs dans les guerres gréco-persanes et remporta la victoire sur les Grecs lors de la bataille légendaire des Thermopyles, au large de dont est basé le film 300.


Un homme de miséricorde

La nature bienveillante du règne de Cyrus a pris de nombreuses formes. Il apaisa les Mèdes autrefois puissants en les impliquant dans le gouvernement. Il a adopté les habitudes vestimentaires et ornementales des Élamites. À travers ses terres conquises, il a rendu des images de dieux qui avaient été saisis au combat et accumulés à Babylone. Et à Babylone même, il adorait publiquement le vénéré Marduk de la ville.

L'acte de miséricorde le plus célèbre de Cyrus fut de libérer les Juifs captifs, que Nabuchodonosor II avait contraints à l'exil à Babylone. Cyrus leur a permis de retourner à leur terre promise. Les Juifs ont loué l'empereur perse dans les Écritures comme un sauveur à qui Dieu a donné le pouvoir sur d'autres royaumes afin qu'il les ramène à Jérusalem et leur permette de reconstruire leur Temple.


La vérité surprenante sur l'un des plus grands rois de l'histoire

Même aujourd'hui, plus de 2 500 ans après sa mort, Cyrus le Grand de l'ancienne Perse reste l'un des monarques les plus brillants et les plus remarquables de l'humanité. Il y a beaucoup à apprendre et à admirer sur le roi Cyrus, et les connaissances à ce sujet ne manquent pas.

Mais la caractéristique la plus intéressante à propos de cet homme et de ses réalisations imposantes est aussi la plus obscure. C'est aussi profondément inspirant.

Qui était Cyrus ?

Cyrus II a régné sur l'empire perse de 559 à 530 av. L'histoire de sa vie et de ses réalisations est bien documentée par les historiens grecs et romains et par des preuves archéologiques. Parmi ses nombreux exploits, Cyrus a conquis l'empire babylonien-chaldéen invincible et a établi la Perse comme puissance mondiale.

Sous Cyrus, les frontières de l'empire perse se sont rapidement étendues pour créer le plus grand empire que l'humanité ait jamais vu. Sous sa direction, les frontières de l'ancienne Perse s'étendaient jusqu'à l'Asie centrale (la frontière sud de la Russie aujourd'hui) jusqu'à l'Indus (la frontière pakistano-indienne) jusqu'au nord jusqu'au Danube, y compris la Turquie, la Crète et les parties sud de la Grèce et de la Bulgarie. et aussi loin au sud que la Libye.

Mais Cyrus était bien plus qu'un prodigieux conquérant. Il a annoncé une nouvelle race de leadership et de politique. Contrairement aux Assyriens et à d'autres avant lui, il n'a pas régné exclusivement par l'épée et la lance. Les sujets n'ont pas été battus, torturés et tués jusqu'à l'acquiescement et la coopération. En fait, beaucoup considèrent ce roi comme le premier véritable humanitaire au monde.

« Cyrus était un soldat et un homme d'État exceptionnel », Encyclopédie Britannica dit. « Il fonda un empire qui s'étendait de l'Indus et de Jazartes à la mer Égée et aux confins de l'Égypte et a laissé derrière lui une réputation de justice et de clémence …” (soulignement ajouté). Le courant dominant de la civilisation dit, "Cyrus a créé un nouveau type d'empire. Sous la surveillance étroite de son gouvernement, il a permis aux peuples conquis de conserver leurs propres coutumes et religions et leurs propres formes de gouvernement.

Pour un monde habitué à une gouvernance cruelle et puissante, la disposition du roi Cyrus était révolutionnaire et très appréciée. Ses sujets avaient tendance à ne pas se révolter, d'où la résistance de l'empire perse.

La plus grande ville du monde

À l'époque de Cyrus, Babylone était extraordinairement bien fortifiée, regorgeait de soldats babyloniens de premier ordre et avait une aura bien méritée d'impénétrabilité. C'était la plus grande ville du monde.

Construite à l'origine par Nimrod peu après le déluge, la ville avait subi une transformation massive par le roi Nabuchodonosor II à la fin du VIIe et au début du VIe siècle av. Chargé de matériaux et de main-d'œuvre pillés chez ses voisins, Nabuchodonosor n'a rien épargné pour agrandir, fortifier et embellir sa ville. Les jardins suspendus légendaires de Babylone, construits pour la reine à qui sa patrie luxuriante et montagneuse des Médias manquait, étaient une merveille d'ingénierie, l'une des sept merveilles du monde antique.

Hérodote rapporte que Babylone couvrait 196 miles carrés et était protégée par un mur extérieur de 311 pieds de haut et 87 pieds d'épaisseur. Les murs étaient si épais, même au sommet, qu'on pouvait y conduire des chars. Plus de 100 passerelles de bronze contrôlaient l'accès à travers cette barrière.

L'Euphrate serpentait à travers Babylone, un peu comme la Tamise à travers Londres. À l'intérieur du mur extérieur, les berges « étaient bordées et murées de briques. Dans le mur de chaque côté de la rivière se trouvaient 25 portes. Il y avait un pont de 1 080 mètres de long et 30 pieds de large traversant la rivière. A chaque extrémité de ce pont se trouvait le palais royal. Le plus magnifique de ces palais était entouré de trois murs. Le mur du milieu mesurait 300 pieds de haut, avec des tours de 420 pieds de hauteur. Le mur intérieur était encore plus haut. Les deux murs intérieurs, nous dit Cterias, étaient en briques colorées. Sur eux étaient représentées des scènes de chasse : la poursuite du léopard et du lion » (Un manuel d'histoire ancienne à la lumière de la Bible).

Cyrus a cherché à faire l'impossible : conquérir cette forteresse impénétrable.

Sa stratégie était brillamment simple. Tout d'abord, il a creusé des tranchées en amont et détourné l'eau de l'Euphrate dans un grand réservoir. Une fois le niveau de l'eau baissé, et sous le couvert de l'obscurité, les soldats perses se sont glissés dans l'eau jusqu'aux genoux, ont remonté le lit de la rivière et se sont faufilés sous les portes géantes de Babylone.

Bien que les soldats aient infiltré les portes extérieures, il y avait encore des portes intérieures en laiton et en fer contrôlant l'accès hors du lit de la rivière et dans la ville. S'ils ne pouvaient pas franchir les portes, le lit de la rivière détrempé transformerait l'avantage tactique des Perses en une énorme kill box. Tout ce que les soldats babyloniens avaient à faire était de faire pleuvoir des lances et des flèches sur eux. En fait, s'ils pouvaient bloquer la retraite des Perses, les Babyloniens pourraient peut-être tuer jusqu'au dernier soldat perse, à un homme, comme tirer sur un poisson dans un tonneau.

Mais étrangement, le soir de l'invasion, il y a n'étaient pas soldats, et les portes intérieures étaient grandes ouvertes. Le roi Nabonide, son fils Belschatsar, la garde impériale, les soldats et de nombreux habitants de Babylone faisaient la fête ! Dévorés par l'alcool et les jeux, ils n'avaient pas réussi à fermer les grilles et à garer les gardes. Après avoir éteint l'Euphrate et pénétré les portes extérieures, les soldats perses ont pu franchir les portes intérieures, prenant la ville - y compris le roi choqué - par surprise !

C'était une victoire magnifique, qui frôle — et passe au — miraculeux !

Les historiens grecs Hérodote et Xénophon ont enregistré l'événement qui a changé l'histoire. La conquête de Babylone par le roi Cyrus en 539 av. était l'une de ses réalisations les plus remarquables. En conquérant cette ville puissante, il a renversé l'empire babylonien-chaldéen dominant le monde.

Cyrus l'humanitaire

En 1879, des archéologues britanniques creusant en Iran ont découvert un cylindre en forme de tonneau fait d'argile. Inscrit sur le cylindre en ancien cunéiforme était un décret du roi Cyrus de Perse. Dans le décret de 40 lignes, le roi a rappelé sa défaite de Babylone et a clairement exposé un certain nombre de politiques conçues pour défendre les droits des vaincus.

Vous pouvez trouver cet artefact incroyable, appelé le cylindre de Cyrus, au British Museum. Ce cylindre confirme les documents historiques montrant que le roi Cyrus a fait preuve d'un respect et d'une tolérance énormes et sans précédent pour les peuples qu'il a conquis. Les Nations Unies affirment que le cylindre de Cyrus est la «première charte des droits de l'homme au monde» et est la preuve que le roi Cyrus a été l'un des premiers grands humanitaires de l'humanité.

La gouvernance de Cyrus est vraiment remarquable. Pour un homme avec autant de pouvoir, il a fait preuve d'une tolérance incroyable et même le respect pour la religion, les coutumes et la politique du peuple qu'il a conquis.

Son acte humanitaire le plus grand et le plus célèbre a été de libérer les Juifs captifs à Babylone et de leur permettre de retourner en Judée pour reconstruire le temple et la ville de Jérusalem. Cette décision de Cyrus est bien connue et bien documentée par les historiens grecs et romains, ainsi que Josèphe, l'historien juif le plus reconnu. Beaucoup pensent que le texte sur le cylindre de Cyrus fait allusion à la décision du roi de libérer les Juifs.

Le roi Cyrus a publié son décret libérant les Juifs en 538 av. , environ un an après avoir conquis Babylone. Zorobabel, une figure juive de premier plan à Babylone à l'époque, est devenu responsable de rassembler le groupe et de le ramener à Jérusalem. Là, ils entreprirent de reconstruire le temple de Salomon. L'une des caractéristiques les plus étonnantes de ce décret est qu'il n'y avait aucun coût ou prix pour les Juifs. En fait, le roi de Perse a financé le retour des Juifs dans leur patrie, leur reconstruction du temple et leur reconstruction de Jérusalem !

N'importe quel historien sera d'accord : une telle magnanimité et bienveillance de la part d'un homme au pouvoir suprême est extrêmement rare ! Cyrus le Grand était vraiment une anomalie parmi les dirigeants mondiaux.

Histoire biblique

Toute cette histoire est bien documentée par les historiens laïques et les preuves archéologiques. Mais il existe une autre source qui enregistre ces événements en détail : la Bible. Dans Esdras 1:1-4, par exemple, nous lisons le décret de Cyrus libérant les Juifs de retourner à Jérusalem. Ces écritures dans Esdras ont été enregistrées quelques décennies après l'événement. Plus d'enregistrements sur le roi Cyrus peuvent être trouvés dans Jérémie 25 et 2 Chroniques 36, qui ont tous deux été écrits après que Cyrus était sur les lieux.

Un passage d'Ésaïe 44 traite également de Cyrus le Grand, et c'est là que l'histoire devient passionnante.

Ésaïe 44 :24 dit : « Ainsi parle l’Éternel, ton rédempteur, et celui qui t’a formé dès le sein maternel, je suis l’Éternel qui fait tout ce qui étend les cieux seul, qui s’étend par moi-même sur la terre. » Ici, Dieu établit sa suprématie, même sur les affaires quotidiennes de l'humanité.

Isaïe poursuit : « [Dieu] dit de Cyrus : Il est mon berger, et il accomplira tout mon plaisir : même en disant à Jérusalem : Tu seras bâti et au temple, Ton fondement sera posé » (verset 28). Isaïe écrit sur la façon dont le roi Cyrus serait un instrument entre les mains de Dieu – « mon berger » – et explique comment Dieu inspirerait Cyrus à reconstruire Jérusalem et le temple.

La pensée continue dans Ésaïe 45 : 1 : « Ainsi parle l'Éternel à son oint, à Cyrus, dont j'ai tenu la main droite, pour soumettre les nations devant lui et je délierai les reins des rois, pour ouvrir devant lui les deux portes à deux battants. et les portes ne seront pas fermées. Isaïe dit que Dieu renforcerait le roi Cyrus, l'aidant même à « soumettre les nations » et à se fixer des objectifs territoriaux massifs.

Le récit devient encore plus précis : « J'irai devant toi, et j'aplanirai les endroits tortueux : je briserai les portes d'airain, et je couperai en morceaux les barres de fer » (verset 2). Si vous étudiez ce passage et les commentaires bibliques, vous verrez facilement que ces écritures traitent spécifiquement de la conquête de Babylone par le roi Cyrus. Remarquez, Dieu dit qu'Il aidera Cyrus à briser les « portes d'airain » et les « barres de fer ».

Le récit d'Isaïe est similaire aux récits d'Esdras et de 2 Chroniques. À l'exception d'un facteur critique.

Le livre d'Isaïe a été écrit environ 150 ans avant la naissance de Cyrus le Grand !

C'est vrai. Le roi Cyrus, son ascension au pouvoir, sa défaite de Babylone, son héritage humanitaire, son nom, même les portes de fer et d'airain de Babylone, ont tous été prophétisés par Dieu environ un siècle et demi avant la naissance de Cyrus !

Ralentissez et réfléchissez à cela. C'est une preuve impressionnante de l'existence de Dieu et de la véracité de la Sainte Bible.

Comment savons-nous qu'Isaïe a été écrit avant Cyrus est né ? Ce n'est pas difficile à prouver. Ésaïe 1 : 1 dit : « La vision d'Ésaïe, fils d'Amoz, qu'il vit concernant Juda et Jérusalem aux jours d'Ozias, de Jotham, d'Achaz et d'Ézéchias, rois de Juda. »

Ce verset dit clairement qu'Isaïe était vivant et écrivait pendant les règnes de quatre rois de Juda : Ozias, Jotham, Achaz et Ézéchias. L'histoire biblique, ainsi que l'histoire juive et les archives historiques établies, montrent clairement que tout cela a régné au VIIIe siècle av. Cela n'est contesté nulle part.

Les commentaires bibliques s'accordent sur le fait qu'Isaïe était sur les lieux pendant environ 50 ans, à peu près entre 760 et 710 av. Par exemple, Ésaïe 38 :3-8 montre qu'il a prophétisé pendant le règne du roi Ézéchias.

Les critiques de la Bible méprisent Ésaïe 44 et 45. Au cours du siècle dernier environ, de nombreuses théories ont émergé pour expliquer comment ce passage de l'Écriture a été écrit. après le roi Cyrus. La théorie la plus importante dit que le livre d'Isaïe a plusieurs auteurs et que certaines parties du livre, principalement les derniers chapitres, ont été écrites à une époque différente et beaucoup plus tardive que la première partie du livre. Selon cette théorie, le livre d'Isaïe a été compilé en un seul livre vers 70 av.

Mais cette théorie s'est avérée fausse. Une copie du livre entier d'Isaïe a été découverte dans le cadre des manuscrits de la mer Morte. Les rouleaux sur lesquels le texte d'Isaïe a été découvert étaient datés d'environ 200 av. !

Considérez aussi : Josèphe a rapporté que le roi Cyrus avait en fait lu cette prophétie sur lui-même dans le livre d'Isaïe ! Si la prophétie d'Ésaïe 44-45 a été écrite après Cyrus a vécu et par un autre auteur, comment le roi Cyrus aurait-il pu lire à ce sujet lui-même ?

Cela explique peut-être pourquoi Cyrus était si bienveillant et si enthousiaste à l'idée de libérer les Juifs. Après avoir lu la prophétie d'Isaïe, il s'est rendu compte qu'il était prédestiné à prendre cette merveilleuse décision !

Mais comment Cyrus a-t-il eu accès à la prophétie d'Isaïe ? Nous ne connaissons pas les détails, mais nous savons que le roi Cyrus connaissait bien le prophète Daniel. Daniel connaissait bien les prophéties d'Isaïe et possédait probablement une copie du texte d'Isaïe. Daniel a vécu à Babylone. Après que Cyrus ait pris Babylone et renversé l'empire babylonien, Daniel est devenu un haut fonctionnaire de l'empire médo-perse de Cyrus.

Salut au roi Cyrus

Prenez le temps de bien réfléchir à cela et d'étudier Ésaïe 44 et 45. Les preuves sont irréfutables.

Premièrement, il est évident qu'Ésaïe 44:28 et 45:1-4 parlent du roi Cyrus. Il est mentionné par son nom !

Ensuite, considérons la relation de Cyrus avec Jérusalem. Ésaïe 44 :28 rapporte que Cyrus « dit même à Jérusalem : Tu seras bâtie et au temple, ton fondement sera posé ». Le temple de Jérusalem n'avait même pas été détruit - et Dieu avait prophétisé qu'il serait reconstruit !

Le verset 28 explique également les origines de l'humanitarisme de Cyrus. Cyrus a traité tous ses peuples conquis de la même manière qu'il a traité les Juifs. Cyrus n'a pas seulement permis aux Juifs de pratiquer leur religion : il les a libérés de captivité, les a chargés de richesses et de trésors, leur a donné des lettres d'approbation et les a renvoyés chez eux pour reconstruire le temple et Jérusalem !

C'est certainement l'un des plus grands actes humanitaires de l'histoire.

Et pour penser, il a été prophétisé que cela se produirait 150 ans avant que cela ne se produise réellement !

Ésaïe 45:1 dit que Cyrus « soumettrait les nations devant lui ». Étudiez les livres d'histoire : Cyrus a conquis plus de 15 peuples différents, de l'Égypte au sud à la Turquie en passant par l'Asie centrale et le fleuve Indus.

Le verset 1 dit aussi que Dieu « délierait les reins des rois » devant Cyrus. Les Commentaire de Jamieson, Fausset et Brown déclare : « La robe extérieure ample des [rois], lorsqu'elle était ceinturée autour des reins, était l'emblème de la force et de la préparation à l'action. C'est une description parfaite de Belschatsar la nuit de la chute de Babylone !

De plus, le verset 1 dit que Dieu « ouvrirait devant lui les portes à deux battants et les portes ne seront pas fermées ». L'histoire de la destruction de Babylone montre que le roi de Babylone a laissé quelques-unes des portes intérieures de la ville ouvertes cette nuit-là ! « Dans les réjouissances à Babylone la nuit de sa capture, les portes intérieures, menant des rues à la rivière, ont été laissées ouvertes… qui, si elles avaient été fermées, auraient enfermé les armées envahissantes dans le lit de la rivière, où les Babyloniens auraient pu facilement les détruire. De plus, les portes du palais étaient laissées ouvertes, de sorte qu'il y avait un accès à chaque partie de la ville » (ibid).

Regardez à quel point Dieu est spécifique, même prophétiser les portes exactes qui seraient laissées ouvertes à Babylone la nuit de sa capture !

Au verset 2, Dieu dit : « J'irai devant toi et j'aplanirai les endroits tortueux ; je briserai les portes d'airain et je couperai en morceaux les barres de fer. Les portes les plus solides de Babylone n'ont pas pu résister à l'armée de Cyrus cette nuit-là. Encore une fois, Dieu a prophétisé le matériel exact dont seraient faites les portes de Babylone ! Hérodote a noté que les portes des murs intérieurs étaient faites de laiton et certains ont été renforcés avec fer à repasser!

C'est l'une des histoires les plus émouvantes et les plus puissantes que vous puissiez étudier. Pourquoi? Parce que cela prouve l'existence de Dieu et la véracité de Sa Parole !

Dieu règne en maître

Pourquoi Dieu prophétrait-il la vie et les réalisations d'un roi perse 150 ans avant sa naissance ? La réponse à cette question est le thème d'Isaïe 44-46. Dans Ésaïe 45 : 3, Dieu dit : « Et je te donnerai [Cyrus] les trésors des ténèbres et les richesses cachées des lieux secrets, afin que tu saches que moi, le Seigneur, qui t'appelle par ton nom, je suis le Dieu d'Israël.

Dieu rend le but de cette prophétie très clair : la vie et l'œuvre du roi Cyrus prouvent l'existence de Dieu !

Cyrus lui-même l'avait compris. « Ainsi parle Cyrus, roi de Perse, Le Seigneur Dieu du ciel m'a donné tous les royaumes de la terre et il m'a chargé de lui bâtir une maison à Jérusalem, qui est en Juda » (Esdras 1:2). Ce grand roi savait que Dieu existait, et il savait que Dieu règne en maître dans le monde des hommes.

L'histoire de Cyrus le Grand est intéressante et inspirante, mais c'est aussi bien plus. Cette histoire prouve l'autorité de la Sainte Bible ! Cela montre que ce Livre de livres est vrai et précis. Cela montre qu'il est écrit par un Dieu omnipotent qui peut prophétiser ce qu'il fera et le réaliser !

Pour quiconque veut l'étudier et le prouver, cette histoire montre que la Sainte Bible est la vraie Parole de Dieu !


Voici pourquoi Cyrus était si génial

L'auteur Reza Zarghamee a déclaré que le roi Cyrus II de Perse était en quelque sorte un contact doux avec ses peuples conquis, permettant aux coutumes et religions locales de rester. (Photo par Hannah Monicken)

Libérer les Juifs de la captivité babylonienne et aider à reconstruire Jérusalem signifie que Cyrus II de Perse est une figure familière de l'histoire juive.

Mais, en termes de reconnaissance de nom et de poids culturel contemporain, il n'est pas Alexandre le Grand ou Jules César, bien qu'il soit connu sous le nom de Cyrus le Grand, a déclaré Reza Zarghamee, auteur de « À la découverte de Cyrus : le conquérant persan à cheval sur le monde antique ».

« Cyrus est le premier et le plus ancien des trois, mais le moins connu. Pourquoi y a-t-il si peu d'attention portée à cette histoire ? »

Zarghamee, qui a parlé à une centaine de personnes le 8 mai lors du forum d'archéologie biblique au Bender Jewish Community Center du Grand Washington, avait des réponses à sa propre question.

Premièrement, a-t-il dit, les anciens Perses n'étaient pas cohérents dans l'écriture de leur histoire - au lieu de cela, ils s'appuyaient sur une solide tradition orale. Deuxièmement, le monde universitaire s'est longtemps concentré sur les rivales de la Perse, les civilisations grecque et romaine.

« Il y a toujours eu une tendance dans l'érudition occidentale à s'identifier aux Athéniens », a-t-il déclaré.

Cyrus est né vers 600 avant notre ère. Il hérite du trône de la cité-État d'Ashan et conquiert les empires médian, lydien et néo-babylonien pour créer l'empire achéménide, également connu sous le nom de premier empire perse. Il s'étendait de l'Inde moderne à l'est, jusqu'au nord de l'Égypte et aussi loin à l'ouest que la Grèce.

Zarghamee a qualifié Cyrus de premier empire "universel". Elle fonctionnait comme une société mondiale et a donné naissance à des principes comme le multiculturalisme. Cyrus était en quelque sorte un contact doux avec ses peuples conquis, permettant aux coutumes et religions locales de rester. Cela l'a rendu populaire parmi les peuples conquis, a déclaré Zarghamee.

Cyrus le Grand, dans une reconstitution d'un relief du palais de Cyrus

« Cyrus a poursuivi un nouveau paradigme de l'art de gouverner », a-t-il ajouté. Il était inclusif, pragmatique et a tenu ses promesses.

C'est après avoir conquis l'empire babylonien que Cyrus croisa la route des Juifs. Il les libéra de leur captivité en Babylonie et les renvoya à Jérusalem avec un édit pour reconstruire le temple.

Et ce fait était tout ce que Gerry Ehrenstein, un participant de longue date du Forum d'archéologie biblique, savait de Cyrus.

"Mais ce qu'il a fait exactement et comment il l'a fait m'était totalement inconnu", a-t-il déclaré. "C'était une histoire fascinante."

La société, qui est majoritairement juive, a été formée il y a environ 30 ans. Il se réunit mensuellement au Bender JCC.

Il existe un groupe sœur, la Société d'archéologie biblique de Virginie du Nord. Ensemble, ils offrent des bourses pour aider à envoyer des étudiants aux fouilles archéologiques.

Cyrus est mort comme il sied à un roi guerrier - au combat. Sa place dans l'histoire juive est déjà assurée, mais Zarghamee espère lui apporter une plus large reconnaissance.


À quoi ressemblait Cyrus le grand ? - Histoire


Cyrus le Grand
par Charles F. Horne

Cyrus le Grand est né vers 580 avant JC dans le pays de Perse qui est aujourd'hui le pays d'Iran. Son père était le roi Cambyse Ier d'Anshan. Il n'y a pas beaucoup d'histoire enregistrée sur le début de la vie de Cyrus, mais il y a une légende racontée par l'historien grec Hérodote.

Légende de la jeunesse de Cyrus

Selon la légende, Cyrus était le petit-fils du roi médian Astyages. Quand Cyrus est né, Astyages a rêvé que Cyrus le renverserait un jour. He ordered that the baby Cyrus should be left in the mountains to die. The baby, however, was rescued by some herding folk who raised him as their own.

When Cyrus turned ten, it became apparent that he was noble born. King Astyages heard of the child and realized that the boy had not died. He then allowed Cyrus to return home to his birth parents.

Around the age of twenty-one Cyrus took over the throne as king of Anshan. At this time Anshan was still a vassal state to the Median Empire. Cyrus led a revolt against the Median Empire and by 549 BC he had completely conquered Media. He now called himself the "King of Persia."

Cyrus continued to expand his empire. He conquered the Lydians to the west and then turned his eyes south to Mesopotamia and the Babylonian Empire. In 540 BC, after routing the Babylonian army, Cyrus marched into the city of Babylon and took control. He now ruled all of Mesopotamia, Syria, and Judea. His combined empire was the largest in the history of the world to that point.


Lands that were eventually united under Persian rule
Median Empire by William Robert Shepherd
(Click map to see larger picture)

Cyrus the Great saw himself as a liberator of people and not a conqueror. As long as his subjects didn't revolt and paid their taxes, he treated them equally regardless of religion or ethnic background. He agreed to let the people he conquered maintain their religion and local customs. This was a different way of ruling from previous empires such as the Babylonians and the Assyrians.

As part of his role as liberator, Cyrus let the Jews return home to Jerusalem from their exile in Babylon. There were more than 40,000 Jewish people held in captivity in Babylon at the time. Because of this, he earned the name "the anointed of the Lord" from the Jewish people.

Cyrus died in 530 BC. He had ruled for 30 years. He was succeeded by his son Cambyses I. There are different accounts as to how Cyrus died. Some said he died in battle, while others said he died quietly in his capital city.


Arabs & Jews Agree — Cyrus is Great

The Arabs and the Jews have not agreed on very much since c. 2000 BC. The two sons of Father Abraham, Ishmael and Isaac, have been fighting ever since Abraham chose Isaac, the father of the Jews, rather than his first son Ishmael, father of the Arabs, to inherit the Eretz, the Land. But they both agree that the ancient Persian King Cyrus was really GREAT. Pourquoi?

Arabic Iran was not until recently in 1953 called Iran. For most of its history Iran was called Persia. The tiny province of the ancient Pars tribe gave its name to the region.Cyrus the Great was a Persian. When at the age of c. 40, Cyrus conquered Babylon in 559 BC, he began his conquest of the world. As the Cyrus Cylinder says: “Cyrus…king of Babylon, king of Sumer and Akkad, king of the four corners of the world.”

Cyrus Cylinder in Akkadian cuneiform script, created c. 539 BC, British Museum

This very small Cylinder was found in 1879 by an expedition sponsored by the British Museum. It was placed as a “foundation deposit” at the base of a temple and was fashioned shortly after Cyrus—on his road to being The Great—conquered Babylon in c. 539 av. Cyrus proceeded to conquer most of his world all the way to the Indus River on the border of India.

Extent of the Persian Empire (aka Achaemenid Empire) under Cyrus the Great

To the Persian/Iranian Arabs, Cyrus is the one who established the Persian Empire which they wish still existed. But from Cyrus’ time until the 20th century, dynasties continued to rule the Persian Empire even when it had dwindled down to just Iran itself.

Tomb of Cyrus the Great, built c. 559-29 BC

Even today Cyrus the Great is venerated in Iran. Below in 2016, about 2,500 years after Cyrus established the Persian Empire, tens of thousands of Iranian students and protestors rally in front of Cyrus’ Tomb with their demands (below). On October 29, 2018 Iranians marked the International Day of Cyrus the Great, that ancient ruler of the Persian empire whose legacy is credited with forging the Persian/Iranian national identity.The descendants of Ishmael, the Arabs and their blood brothers, the descendants of Isaac, the Jews, also believe Cyrus was GREAT. Pourquoi? Because when the Jews were taken captive to Babylon in c. 586 BC and lived there c. 70 years, it was Cyrus the Great who overthrew the Babylonians and allowed the Jews to go back to Jerusalem.

The Jewish scribe and priest Ezra (c. 480–440 BC) wrote the following account of Cyrus’ release of the Jews from their Babylonian Captivity and of Cyrus’ provisions for the rebuilding of the Temple in Jerusalem

Ezra 1:1-10 New International Version (NIV)

Ezra Reads the Law to the People — One of Gustave Dore’s wood engravings for the book La Grande Bible de Tours, an 1843 French translation of the Vulgate Bible

“In the first year of Cyrus king of Persia, in order to fulfill the word of the Lord spoken by Jeremiah (Jeremiah 25), the Lord moved the heart of Cyrus king of Persia to make a proclamation throughout his realm and also to put it in writing: This is what Cyrus king of Persia says:

‘The Lord, the God of heaven, has given me all the kingdoms of the earth and he has appointed me to build a temple for him at Jerusalem in Judah. Any of his people among you may go up to Jerusalem in Judah and build the temple of the Lord, the God of Israel, the God who is in Jerusalem, and may their God be with them. And in any locality where survivors may now be living, the people are to provide them with silver and gold, with goods and livestock, and with freewill offerings for the temple of God in Jerusalem.’

Then the family heads of Judah and Benjamin, and the priests and Levites—everyone whose heart God had moved—prepared to go up and build the house of the Lord in Jerusalem. All their neighbors assisted them with articles of silver and gold, with goods and livestock, and with valuable gifts, in addition to all the freewill offerings. Moreover, King Cyrus brought out the articles belonging to the temple of the Lord, which Nebuchadnezzar had carried away from Jerusalem and had placed in the temple of his god. Cyrus king of Persia had them brought by Mithredath the treasurer, who counted them out to Sheshbazzar the prince of Judah. This was the inventory:

gold dishes 30
silver dishes 1,000
silver pans 29
10 gold bowls 30
matching silver bowls 410
other articles 1,000

In all, there were 5,400 articles of gold and of silver. Sheshbazzar brought all these along with the exiles when they came up from Babylon to Jerusalem.”

The Cyrus Cylinder, mentioned previously, contains an amazing historical confirmation of the Biblical narrative concerning Cyrus the Great: “All of their peoples I (Cyrus) gathered together and restored to their dwelling-places.”

Cyrus is mentioned 23 times in the Old Testament.

In 1971 the Iranians celebrated the 2500th anniversary of the Persian Empire by minting a coin (below) dedicated to Cyrus the Great and the current ruler, the Shah Mohammad Reza Pahlavi. On the reverse, notice the Cyrus Cylinder.To celebrate the opening in Jerusalem of the American embassy in 2018, legitimizing Jerusalem as Israel’s capital, Israel minted a commemorative coin. That year, also, marked the 70th year of Israel’s state-hood. Cyrus had let the Jews go back to Jerusalem after 70 years in Captivity. And Donald Trump opened the American Embassy in Jerusalem 70 years after the Jews returned to their homeland after the Holocaust.

ABC News: “To celebrate U.S. Embassy move to Jerusalem and Israel’s 70th anniversary, The Israeli Mikdash Educational Center has minted special edition gold and silver-plated coins with images of Donald Trump and Cyrus the Great, ancient Persian Emperor, as well as flags of the United States of America and old Persia.”—Article by Sandra Sweeny Silver


What did Cyrus the great look like? - Histoire

Cyrus The Great Ruled the largest Empire of his day, and is known for granting many freedoms to his subjects. Over the centuries many kings and conquerors have been given the moniker, “The Great,” but some say that the figure who deserved this title the most was Cyrus the Great, the ancient King of Persia.

Even though he was born and ruled more than 2,500 years ago, many modern leaders today still claim Cyrus as their primary inspiration and hero. He was a brilliant military leader, but he is even more revered as a wise and tolerant ruler. Once Cyrus conquered a nation he allowed those other realms he absorbed to manage themselves and to keep their customs and religions. Cyrus was said to have respected the basic human rights of the common man more than any other ruler of his time.

Débuts

According to historians, Cyrus was either born in 600 or 575 B.C. He lived in Persia, a location that, today, would be within the country of Iran. His father was Cambyses I, King of Anshan, and his grandfather was Cyrus I, ruler of Anshan before his father.

Cambyses I died in 551 B.C., making Cyrus the Great king in 559 B.C. Cyrus was between 25 and 40 years old. At the time, Cyrus’ power was divided between a number of other powerful states in the region, with the Median Empire holding a large amount of influence over Anshan. During this time, Cyrus was subservient to the Median King and was required to pay homage to him.

Becoming the King of Persia

With the help of a rogue Median general, Harpagus, Cyrus revolted against the entirety of the Median army and conquered them in 549 B.C. Upon his victory, Cyrus was able to combine Anshan with the newly defeated empire and crowned himself the King of Persia for the first time.

Defeating the Lydian Empire and Asia Minor

The dates of Cyrus’ Lydian conquest are unknown, but historians believe that it occurred sometime between his defeat of the Medians and his acquisition of the Neo-Babylonian Empire. The Lydian Empire and Asia Minor covered vast amounts of land, some of which extended into the modern-day areas of Greece and Macedonia. A number of notable battles took place throughout the campaign, including the Battle of Pteria, which resulted in a stalemate and left heavy casualties on both sides. After losing many men, the opposing ruler, Croesus, retreated to his capital city in Sardis. Cyrus followed him and besieged him capital at the capital, where he successfully defeated the enemy cavalry and captured the city at the battle of Thymbra. His empire continued to spread across the Middle East.

Neo-Babylonian Conquest

Cyrus the Great next acquired Neo-Babylonian Empire which encompassed a number of sub-nations, including Syria, Judea and lands within the Arab realms. The dates of his conquest of Babylon are somewhat disputed, but most agree that it was around 539 B.C. At this point, Cyrus proclaimed himself the King of Babylon, King of Sumer and King of Akkad.

The Achaemenid Empire

The Achaemenid Empire, sometimes called the First Persian Empire, was the collective name given to the various nations that Cyrus had conquered. At his death, it encompassed lands to the east by the Indus River valley and extended west to the fringes of Greece and Macedonia. Cyrus was killed in battle before he could conquer Egypt to the south, but Egypt eventually came under the rule of the Achaemenid Empire when his son conquered it after him. The name Achaemenid was taken from a legendary King of Persia who had lived about 200 years before the time of Cyrus. In adopting the name of Achaemenid, Cyrus the Great was laying claims to ancient titles and hearkening back to a time when his people were considered the mightiest people on the planet.

The Cyrus Cylinder

Among the most famous relics recovered from Cyrus the Great’s reign is the Cyrus Cylinder, which was kept in the temple of Marduk in Babylon. This is a 10-inch by 4-inch clay cylindrical object imprinted with information about Cyrus’ conquest in Babylon and is considered by some to be an early affirmation of human rights. The cylinder also included political edicts which improved the lives of Babylonian citizens and information regarding grants of freedom to a number of groups, including the Jews of Babylon, who had long been enslaved by the rulers of that realm.
There general population was quick to adopt the ways of Cyrus the Great as he also allowed for the practices of cults and other religious groups.

Death and Tomb

Cyrus the Great died in battle around 530 B.C and was succeeded by his son Cambyses II. He was buried in a pyramid-like tomb in Pasargadae, which is located in modern day Iran.